Les oiseaux chantes, les températures s’affolent : pas de doute nous sommes bien en été. Et quoi de mieux pendant cette période de grace pour se lancer de nouveaux défis ? Le mien va être d’être le moins présent sur mon smartphone au cours des 28 prochaines jours. Pourquoi un tel choix me direz-vous ? 

Vous souvenez-vous de vos vacances adolescentes ?

Né au début des années 90, j’ai eu la chance d’avoir mon premier téléphone vers 15 ans, au début des années lycée, et encore c’était l’époque du fabuleux Nokia 3310. Pourquoi je vous raconte tout ça ? Car à cette époque les seuls divertissements étaient les livres et ma fidèle Game Boy !  Alors, autant se le dire tout de suite, en colonie de vacances il était nécessaire de se mêler au groupe, faire les activités à 100 % et finalement profiter de ces moments de liberté. 

Mais qu’en est-il aujourd’hui ?
En 2007, Apple crée la révolution avec le premier iPhone. Dès lors, les adultes d’abord se mettent aux smartphones et chaque renouvellement permet d’équiper les nouvelles générations. Pour tous les enfants nés après 2000, cela signifie qu’ils ont toujours évolué avec un téléphone intelligent près des yeux, devenant à la fois un téléphone, une horloge, une console de jeux, une calculette… bref un indispensable de tous les jours. 

A-t-on gagné au change ?
 N’avons nous pas fait de nos chers bambins de bons addicts du numérique ? Pour Jean Twenge, enseignante en psychologie à l’Université américaine de San Diego, la « génération smartphone » serait amenée à avoir plus de problèmes de santé mentale, un sentiment d’isolement accru, etc. Bref bien loin de mon insouciance d’alors. 

 

 

L'été, moment parfait pour une detox numérique

Au cours d’une discussion …

C’est en discutant avec ma petite amie que celle-ci m’explique cette nouvelle règle au sein de sa colonie de vacances. Pendant les 4 prochaines semaines, adolescents et animateurs resteront en pleine montagne avec une seule consigne : “No Smartphone”.
 28 longues journées sans pouvoir contacter ou avoir de nouvelles de ma chère et tendre … le choc ! Mais ne serait-ce pas aussi une opportunité à saisir ?

28 jours sans Smartphone : le défis.

À ce moment-là, deux choix s’offrent à moi : 
– Me plaindre que ce n’est pas normal, que les adultes devraient avoir le droit d’utiliser leur téléphone … c’est-à-dore avoir une position de résistance à cette proposition.
– Réfléchir ce à quoi ce choix pouvait amener. Un regain de temps formidable permettant à nouveau de lire, de se libérer l’esprit des écrans, passer plus de temps en extérieur et profiter vraiment de l’été.

 

Défis : Les règles imposées

Étant donné que je souhaite vraiment réussir ce défis, voici quelques règles que je m’auto-fixe : 

– Le concours aura lieu du lundi 15 juillet au 7 août 2019
– Ne sera utilisable que WhatApps pendant les heures de travail.
– L’usage de l’ordinateur sera lui aussi limité au simple traitement de texte.

Par ailleurs je veux détailler chaque jour mon évolution et sentiment sur cette expérience. L’ensemble sera archivé puis diffusé APRÈS le test.  

Les bénéfices attendus

Meilleur sommeil donc meilleure forme globale tant physique que psychique. Plus d’énergie et de concentration dans les tâches que je dois effectuer. Je pense aussi que ma motivation pourra augmenter et j’espère passer plus de temps à faire du sport, écouter des podcasts, lire, construire du lien social. L’occasion ensuite de repartir la tête froide vers de nouveaux MOOC 

Défis : vivre sans smartphone

Êtes-vous prêt à relever le défis avec moi ?

Retrouvez-moi sur Instagram à Aurl_ro 😊

L’expérience sera enregistrée sous plusieurs supports et format, dont ce blog 😉 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.